jeudi 1 septembre 2011

Note pour les futures personnes implantées

Conscient du ton résolument optimiste que j'emploie dans chacun de mes billets depuis maintenant deux mois, je tiens à faire un rappel aux futures personnes implantées qui liraient ces lignes.

Ce blog est le fruit d'une expérience personnelle, qui raconte mes différentes situations de l'implant cochléaire comme je le vis. Devant un tel enthousiasme, c'est difficile de se retenir dans les mots et de ne pas généraliser. Pourtant, si aujourd'hui l'implant est une alternative crédible et sérieuse pour retrouver une vie normale (l'onglet "Liens" est là pour ça), il faut se souvenir que chaque personne est unique, et qu'en conséquence il est relativement difficile de prévoir à l'avance les résultats qui seront obtenus avec l'implant. De nombreux paramètres doivent être pris en compte, dont :
  • La patience et la motivation personnelles,
  • Le passé auditif,
  • L'entourage,
  • L'accès à la langue française et la culture en général,
  • La qualité de boucle audio-phonatoire.
Une personne qui a une surdité profonde depuis la naissance, qui n'a jamais entendu ni oralisé et qui ne communique qu'en langue des signes, se fait implanter à l'âge de 20 ans : ses résultats seront quasi-nuls. A l'inverse, une personne, à la base entendante et qui a un accident ou une maladie la rendant sourde, aura des résultats plus favorables. En fonction de sa surdité (si elle est récente, ancienne ou de naissance) et de sa boucle audio-phonatoire (sa capacité d'oralisation et d'immersion dans le monde sonore), une personne aura des résultats variables. Pour les jeunes enfants implantés, l'entourage (parents, frères, soeurs, etc.) devra jouer un rôle très important afin de stimuler l'enfant et le pousser à communiquer et à s'exprimer oralement.
Pour mon cas, j'ai eu la chance d'être appareillé dès la découverte de ma surdité, d'avoir suivi une scolarité presque normale et d'avoir eu une famille qui a tout fait pour m'intégrer parmi les entendants. C'est sans doute pour ça qu'aujourd'hui mes résultats via à vis de l'implant sont plus qu'à la hauteur.

Tout ça pour dire que finalement, rien ne vaut l'avis des personnes implantées et des professionnels de santé, et de pondérer le tout afin d'avoir un recul sur l'implant cochléaire...