vendredi 12 août 2011

[1er implant] J+2 mois : Le troisième réglage

Un mois après l'activation du processeur, et donc deux mois après l'opération, me voici de retour au CHU de Limoges pour le troisième réglage de l'implant.

Pas de surprise au niveau du déroulement de la séance. Il faut toujours déterminer les seuils de perception et les seuils de confort pour chaque électrode. Cela demande toujours une grande concentration pendant une vingtaine de minutes. A la fin, les courbes d'audition changent presque de visage : l'écart entre les sons faibles et forts s'est considérablement élargie, et la puissance sonore tolérée a fait un énorme bond en avant. L'audioprothésiste me dit que je suis même en avance par rapport à un troisième réglage "classique".

Vient ensuite la séance avec l'orthophoniste, qui me fait passer un audiogramme avec l'implant. Sans plus tarder, voici les résultats :

L'axe des abscisses correspond aux fréquences (Hz), celle des ordonnées aux décibels (dB).
Audiogramme sans appareil à gauche, avant l'opération (maintenant elle est plate à -120dB).  Par exemple, pour une fréquence de 1000 Hz, il fallait produire un son de 115dB (avion qui décolle) pour que je perçoive ce son.

Audiogramme avec appareil à gauche, avant l'opération.


Audiogramme avec l'implant seul.
Les audiogrammes parlent d'eux-même : l'implant me permet d'entendre, dixit les dires de l'orthophoniste, presque comme les entendants ! Entre les fréquences 500 Hz - 2000 Hz (médiums et voix), la récupération auditive est de -30dB à -10dB, ce qui est assez exceptionnel ! Et encore, les tests ont été effectués alors que j'avais le volume au minimum...

Le travail de rééducation du cerveau pour qu'il accepte au fur et à mesure les sons forts va donc se poursuivre. J'ai toujours deux programmes : un normal, correspondant à ces nouveaux réglages et activé à un volume pas trop fort, et un deuxième programme où le volume correspond aux seuils maximums des réglages (et donc beaucoup plus fort et douloureux). Deux autres programmes m'ont été ajoutés, un pour le bruit et un autre pour se focaliser sur une source sonore (essentiellement la voix). Concrètement ils seront utilisés en situation d'ambiance bruyante (gare, rue, etc.) et où c'est difficile à comprendre (restaurant, guichet...).

Malgré ces résultats de réglage qui sont donc normaux, je pense que je commence à rentrer dans une phase où le plus dur commence. Au tout début, étant donné la nouveauté de l'implant cochléaire, c'est facile de progresser à pas de géants. Aujourd'hui, un mois après, je maîtrise beaucoup mieux ces sons, j'arrive à en percevoir sa richesse et ses multiples détails. J'entends toujours, comme je me plaît à le dire, en noir et blanc, ça manque de couleurs, de chaleur. Je peux désormais capter les tous petits sons, même les plus lointains, et je pense que je commence à atteindre mes limites (même s'il y a encore une marge confortable). Sur le plan de la "perception pure", l'implant est déjà une révolution, mes deux appareils d'avant l'opération sont complètement largués sur ce point.

Par contre, j'ai toujours un certain mal à comprendre les voix. Les collègues qui parlent entre eux ou les groupes d'amis disposés en cercle et qui discutent vivement, tout ça n'est pas encore tout à fait à ma portée. Par moment, j'ai vraiment l'impression de stagner pendant plusieurs jours. Au restaurant c'est toujours difficile. Avec deux amis, c'est aussi difficile. Quand une personne parle à une autre, à quelques mètres devant moi, c'est là-aussi difficile. C'est d'autant plus frustrant que je perçois très bien ces voix. Mais tout n'est heureusement pas noir. Pour ma copine, l'implant commence à porter ses fruits : elle répète beaucoup moins, je comprend plus facilement quand elle me parle dans le dos, et les discussions dans le noir sont devenus possibles ! Mais comme je suis un éternel exigeant et que j'en demande toujours plus, cette frustration est légitime. D'autant plus que la courbe de progression ne pourra logiquement plus être exponentielle comme au début. Après une première période de découverte d'un mois, vient une deuxième période de maîtrise où les résultats ne seront plus visibles au jour le jour, mais sur plusieurs semaines / mois...

Le quatrième réglage est fixé au 7 septembre, dans un mois donc.